Aucun acheteur solvable pour BlackBerry qui renonce à se vendre

le
0
Faute d'être parvenu à se vendre, le fabricant canadien de smartphones annonce une augmentation de capital. Le titre dévisse en Bourse.

Rien ne va plus chez BlackBerry. Le fabricant canadien de smartphones avait annoncé le 23 septembre avoir trouvé un repreneur, en la personne du fonds d'investissement Fairfax. Faute de surface financière suffisante, ce dernier n'est pas en mesure d'assurer pleinement ce rôle et de débourser 4,7 milliards de dollars pour acquérir l'intégralité du capital de la société. Finalement, BlackBerry annonce une augmentation de capital de 1 milliard de dollars à laquelle Fairfax, qui est déjà son premier actionnaire avec 9,89 % des parts, souscrira à hauteur de 250 millions.

La survie de Blackberry dépend du succès de cette opération. S'il continue à brûler sa trésorerie au rythme actuel, le groupe se trouverait à court de liquidités dans 18 mois, a calculé Pierre Ferragu, analyste chez Bernstein Research, ce qui le laissera dan...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant