Auchan va commercialiser les inventions de ses clients français

le
0
Auchan va commercialiser les inventions de ses clients français
Auchan va commercialiser les inventions de ses clients français

Un pot sécable pour rempoter ses fleurs plus facilement (dessin ci-dessous à gauche), un support permettant de transporter les gâteaux en voiture sans les renverser (dessin de droite), un système de pesée des aliments à partir d'un bol doseur (ci-dessous à gauche), et une théière à durée d'infusion programmable (photo de droite): voilà quatre produits innovants qui rejoindront début janvier les rayons des 120 magasins Auchan dans l'Hexagone. Ils ont en commun d'avoir été imaginés par ses clients.

Le géant de la grande distribution s'est en effet associé depuis décembre 2012 au site américain de commerce collaboratif Quirky. Cette communauté, fondée en 2005 aux Etats-Unis par Ben Kaufman, rassemble 500 000 clients, inventeurs, designers, soucieux de réduire nos petits tracas au quotidien en proposant, puis développant tout un tas d'objets malins.

Depuis l'ouverture du site en français, 450 idées ont été déposées. Mercredi soir, huit projets avaient été sélectionnés puis soumis au vote de 33 000 membres connectés en vidéoconférence. Quatre seulement de ces objets ont obtenu suffisamment de votes positifs de la communauté pour pouvoir passer du rêve à la réalité. Les créateurs et développeurs de chaque produit toucheront 10% des bénéfices.

Auchan France, qui détient un accord de distribution exclusive en France pour deux ans avec Quirky, se lance dans la vente de ces trouvailles made in France conforté par le succès de la soixantaine d'inventions américaines déjà commercialisées dans certains de ses hypermarchés. Ainsi dans son hypermarché de la Défense (Hauts-de-Seine) par exemple, près de 600 exemplaires de ces produits vendus entre 4 et 40 ?, ont été écoulés depuis la mi-septembre.

«La production des quatre premiers produits hexagonaux sélectionnés va commencer immédiatement. Ils devraient arriver dans nos magasins d'ici un à six mois», a assuré Vincent Mignot, le responsable ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant