Auchan pense renouer avec la croissance en France en 2015

le
0

* Le résultat net part du groupe chute de 22% * Les ventes en France reculent de 2,2% à données comparables * Auchan évoque des résultats "très satisfaisants" en Russie * Le groupe lance un plan massif dans la MDD non alimentaire (Actualisé avec détails, conférence de presse) par Pascale Denis PARIS, 9 mars (Reuters) - Auchan espère renouer avec la croissance en France en 2015 après des résultats 2014 en forte baisse, la progression de ses ventes en Europe de l'Est et en Chine n'ayant pu compenser un nouveau recul en France et un plongeon en Italie. Après une année difficile en France, marquée par une féroce guerre des prix, le distributeur nordiste pense pouvoir repartir de l'avant grâce aux baisses de prix déjà consenties et à son alliance stratégique avec Système U. ID:nL5N0VN23A Cette alliance, qui vise à accroître la puissance d'achats et à préserver les marges, pourrait aller jusqu'à des échanges d'enseignes, a déclaré à la presse le directeur financier du groupe, Xavier de Mézerac, sans plus de précision. Acteur majeur des grands hypermarchés, très exposés au recul des ventes dans les rayons non alimentaires, Auchan a dévoilé lundi un plan stratégique visant un déploiement massif de ses propres marques dans le textile, le bébé, l'équipement de la maison, les cosmétiques, le sport ou le voyage. Cette nouvelle offre, dont les coûts de fabrication devraient être réduits grâce à l'alliance nouée avec l'allemand Metro MEOG.DE ID:nL6N0SI3XA devrait être déployée d'ici à 2017 et conforter le positionnement "discount" du groupe. Cinquième distributeur en France et troisième français à l'international derrière Carrefour CARR.PA et Casino CASP.PA , Auchan a vu ses ventes grimper de 14,7% à changes constants, à 53,45 milliards d'euros, grâce à la consolidation à 100% de sa coentreprise chinoise Sun Art Retail 6808.HK . Mais retraité de cette consolidation et à magasins comparable, elles ont reculé de 1,0% sous le poids de la France, (-2,2%) et de l'Italie où elles ont chuté de plus de 6%. En France (37% du chiffre d'affaires) où Auchan a opéré des baisses de prix massives il y a un an pour reconquérir des parts de marché, le prix de vente moyen a reculé de 1,9% mais le trafic comme les volumes sont redevenus positifs. Ces chiffres contrastent avec ceux de Carrefour, qui a vu ses ventes progresser en 2014 dans tous ses formats ID:nL6N0UV0DI , ayant entamé ses baisses de prix plus tôt, tandis que Casino est resté à la peine. ID:nL6N0UU4JF STABILISATION DES PARTS DE MARCHE Le groupe a stabilisé sa part de marché à 11,3% tous formats confondus en 2014, selon l'institut Kantar WorldPanel, derrière Carrefour (21,8%), Leclerc (19,9%), Intermarché (14,4%) et Casino (11,5%). "Serons-nous en croissance en France en 2015 ? Oui", a dit Vincent Mignot, directeur général d'Auchan France, précisant qu'à ce jour, les ventes étaient en hausse de 1% en comparable et qu'elles profiteraient d'une base de comparaison favorable. Par ailleurs, Auchan a été durement touché par la dévaluation du rouble, mais a assuré avoir réalisé une performance exprimée en roubles "tout à fait satisfaisante" et "positive" en 2014 en Russie, où il arrive en 3e position derrière les groupes Magnit MGMT.MM et X5 Retail. "Les Russes font face à de grandes difficultés dans l'alimentaire liées à l'inflation provoquée par l'embargo sur les denrées occidentales. Mais il y a aussi des phénomènes d'anticipation d'achats dans le non alimentaire", a précisé Xavier de Mézerac. La baisse des ventes en France et en Italie, où les marges sont nettement plus élevées qu'en Chine ou en Russie, ainsi que la dépréciation du rouble, ont lourdement pesé sur le résultat d'exploitation courant qui chute de 11,6% à 1,09 milliard. Le résultat opérationnel décroche de 13% à 1,16 milliard après des dépréciations massives de plus de 700 millions d'euros en Italie et le résultat net part du groupe chute de 22,0% à 574 millions d'euros. Vianney Mulliez, président du conseil d'administration, a reconnu que les résultats étaient "en deçà des attentes", estimant que "les mesures de redressement initiées en France et en Italie devraient commencer à porter leurs fruits en 2015". Auchan a fortement réduit sa dette (-42,1% à 1,83 milliard) grâce aux cessions de sa filiale immobilière Immochan en Europe. Le communiqué : http://bit.ly/1Fz3cFV (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant