Aubry veut mettre Hollande à l'épreuve 

le
0
Au lendemain du débat entre candidats, le favori des sondages apparaît comme la cible de ses concurrents.

Attention au rassemblement ! Au lendemain du premier débat télévisé de la primaire du PS, François Hollande l'a compris : il va désormais faire figure de cible pour sa concurrente directe, Martine Aubry, mais aussi pour Ségolène Royal. Les deux candidates l'avaient déjà attaqué en dénonçant, qui son immobilisme, qui son inexpérience. Depuis jeudi soir et les critiques directes de la maire de Lille devant cinq millions de téléspectateurs, leur opposition s'est affichée au grand jour.

De quoi perturber la hiérarchie sondagière ? «François a réussi son coup. Il est sorti du débat comme il y était entré : en favori », estime-t-on dans l'entourage de l'un de ses adversaires. D'autres sont plus sceptiques : «Il n'a pas emporté la partie. Il a eu une attitude agressive. Le langage du corps ne ment pas. Quelque chose s'est cassé dans son image.» Mais de là à changer l'ordre des enquêtes d'opinion… «Même si Hollande la devance dan

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant