Aubry met Hollande sous surveillance

le
0
La maire de Lille, qui quitterait cet automne la tête du PS, se pose en garante des engagements du président.

C'était, sauf coup de théâtre, son dernier discours en tant que première secrétaire du PS. La maire de Lille, qui a entretenu tout l'été le suspense sur son départ de la direction du PS après le congrès de Toulouse, a pris son temps et savouré l'instant pour une allocution qui relevait à la fois du discours d'adieu et de la mise en garde lancée à François Hollande pour qu'il respecte ses engagements de campagne.

«Je veux vous dire merci pour l'immense travail qui a été réalisé et qui a permis à François Hollande d'être le porteur du changement en 2012», a-t-elle lancé, vibrante, aux militants socialistes rassemblés à La Rochelle pour leur université d'été. «Je suis et je serai toujours une militante, a-t-elle ajouté, visiblement émue. Je vous demande de l'être comme jamais pour transformer l'espoir qui s'est levé en 2012, et un nouvel avenir pour la France.»

Tout en se défendant d'être une «ancienne combattante», Martine Aubry a vanté son bilan à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant