Aubry - Hollande : le sprint final

le
0
Une victoire de justesse dimanche affaiblirait d'entrée de jeu le candidat du Parti socialiste

À deux jours du second tour de la primaire socialiste, François Hollande et Martine Aubry ont continué à arpenter le terrain vendredi, le premier à Amiens, la seconde à Montreuil. Comme si la moindre voix était désormais bonne à prendre pour un final promis à se jouer à l'arraché. Avec 2,7 millions de votants la semaine dernière, les socialistes espèrent faire plus dimanche. Mais surtout ils espèrent éviter la photo finish.

C'est le scénario cauchemar des socialistes, celui d'une primaire marathon qui se terminerait à touche-touche sur la ligne d'arrivée. Conséquence, l'élan populaire censé porter le vainqueur vers la victoire en 2012 serait coupé en deux et le candidat affaibli d'entrée de jeu. Tâche ardue que celle du candidat ou de la candidate que de recoller ensuite les morceaux d'un peuple de gauche divisé entre François Hollande et Martine Aubry.

Favori des sondages, le député de Corrèze redoute une telle hypothèse. Depuis le soir du premier tou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant