Aubry fait toujours planer le doute sur ses intentions

le
0
Alors que s'ouvre vendredi les universités d'été du PS à la Rochelle, la première secrétaire n'a toujours pas dit clairement si elle quittait ou non la direction du parti, qu'elle occupe depuis 2008.

L'éventuelle succession de Martine Aubry à la tête du PS planera sur La Rochelle. La première secrétaire - qui a passé l'été en Bretagne, dans les Côtes-d'Armor, puis à Lille - n'a toujours pas dit clairement si elle quittait ou non la direction du parti, qu'elle occupe depuis 2008. Le 17 août, sur Europe 1, elle a semblé faire un pas en disant que les conditions étaient «réunies» pour un départ fin octobre, après le congrès de Toulouse. Mais elle a aussitôt fait machine arrière: «Si tout se passe comme je le souhaite...»

Au PS, certains croient toujours qu'in fine, elle restera. «Martine a pris soin de faire la paix avec tout le monde. Elle est solide et rassurante», note un ministre royaliste. À ses interlocuteurs, y compris au sommet de l'État, Aubry tient le même discours qu'en public, jurant qu'elle quittera la tête du PS si «les conditions sont réunies». «Les choses avancent bien, note son ex-directeur de cabinet, le député Jean-Marc Germai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant