Aubry et Royal tentent d'apaiser les tensions

le
0
La première secrétaire et sa rivale se sont affichées ensemble, samedi, lors de la convention sur l'égalité réelle.

La paix est fragile au PS. Et les occasions de la rompre sont multiples. Martine Aubry et Ségolène Royal le savent. Elles savent aussi que celle qui sera soupçonnée de rompre l'unité à des fins personnelles le paiera cher dans l'opinion. Alors, elles font attention. Samedi, lors de la convention du PS sur l'égalité réelle à Paris, la présidente de Poitou-Charentes est venue s'asseoir à côté de la première secrétaire. Une place lui avait été réservée à quelques sièges de là, en accord avec son équipe. Mais l'une et l'autre ont considéré qu'aucun symbole n'était à négliger.

Ségolène Royal est entrée en campagne il y a quinze jours en critiquant «l'inertie» en politique. Martine Aubry a décidé de répliquer il y a une semaine, ironisant sur «le clapotis des vagues». Mercredi, elles étaient quasiment en même temps en déplacement en banlieue parisienne. Alors samedi, c'était la trêve, le temps d'un vote sur le projet.

Royal propose un vote aux pr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant