Aubry accélère face à DSK et Hollande

le
0
La première secrétaire du PS commence à dévoiler le projet que le parti proposera à ses militants d'adopter fin mai.

D'un côté, Dominique Strauss-Kahn, de l'autre François Hollande. Face aux bons sondages persistants du directeur général du FMI et à la montée en puissance de l'ancien chef du PS, Martine Aubry est entre le marteau et l'enclume. Difficile pour la première secrétaire de se tailler un costume de candidate incontournable pour la présidentielle de 2012. Les enquêtes d'opinion lui sont certes favorables, mais la dynamique est du côté de François Hollande. Les sondages la placent en deuxième position, mais ils laissent toujours DSK largement en tête.

Or, Martine Aubry est tenue par son pacte avec lui. Au moment choisi, tous deux doivent décider lequel est le mieux placé pour se présenter, étant entendu qu'ils ne concourront pas l'un contre l'autre. Résultat, si la maire de Lille veut se présenter aux primaires, elle doit accélérer. Ne serait-ce que pour obscurcir l'horizon de son allié. Lui rêve d'une piste d'atterrissage dégagée. La perspective d'affronter en pri

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant