Au Yémen, les Français ont probablement été enlevés

le
0
Alors que la voiture des humanitaires a été retrouvée, la piste d'al-Qaida est prise au sérieux.

Dans un pays livré au désordre, les forces de sécurité ont retrouvé lundi sur la route reliant Seyoun et Shibam le pick-up, «non endommagé», des trois employés humanitaires français, disparus samedi à Seyoun, dans la province orientale de l'Hadramaout. C'est le seul élément tangible dont disposeraient les policiers qui «ratissent la région dans les vallées et le désert», assure Omair Moubarak Omair, numéro trois de cette province, qui n'a pas connu de rapt d'étrangers depuis une quinzaine d'années.

Même si ce responsable veut encore croire à une «disparition», la thèse de l'enlèvement paraît cependant de plus en plus crédible, faute de revendications exprimées par les ravisseurs. «On peut penser que ceux-ci sécurisent leurs arrières avant de se signaler aux Français ou aux autorités yéménites», observe un spécialiste de la sécurité, qui redoute un kidnapping par al-Qaida ou des réseaux proches de l'organisation djihadiste, qui s'est sanctuaris

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant