Au volant sur le périph... sans les mains !

le , mis à jour à 06:23
0
Au volant sur le périph... sans les mains !
Au volant sur le périph... sans les mains !

8 h 30, mardi, sur le périphérique, entre la porte d'Asnières et la porte de Saint-Ouen. Des bouchons, des travaux, un véhicule en panne sur le bas-côté, le zigzag des deux-roues... La routine parisienne telle que la vivent chaque jour des centaines de milliers d'automobilistes. Sauf pour moi, qui circule ce matin là à bord d'une voiture... sans conducteur ! Ou presque. Pedro est bien assis à ma gauche, mais il ne touche ni le volant ni les pédales. Qui bougent tous seuls ! Pendant ce temps, il me montre une vidéo qui défile sur le tableau de bord, répond à mes questions sans regarder la route, et va jusqu'à se retourner un long moment quand il s'adresse aux passagers assis à l'arrière. Bref, Pedro fait tout sauf conduire.

 

La voiture accélère, tout en souplesse

 

Un bouchon se forme, et la voiture ralentit en suivant exactement le tracé de la route. Par quel miracle nous ne sommes pas rentrés dans la voiture qui nous précède ? « L'électronique, répond Pedro, triomphant. C'est l'électronique qui fait tout ! » Pedro Moreno Lahore sait de quoi il parle. Il est ingénieur chez l'équipementier français Valeo, qui fournit en systèmes électroniques la plupart des constructeurs automobiles dans le monde. Il y officie comme chef du projet Cruise4U, dont l'objectif est de développer une voiture complètement autonome, c'est-à-dire capable de prendre en charge la conduite sans aucune intervention humaine.

 

Pour l'instant, le système est capable d'évoluer uniquement sur des voies à chaussée séparée, comme des voies rapides ou des autoroutes.

 

Après le traditionnel ralentissement qui marque la sortie vers l'autoroute A1 au niveau de la porte de la Chapelle, l'horizon se dégage à nouveau. D'elle-même, la voiture accélère tout en souplesse. Je crains un instant l'emballement du moteur, mais non. Elle se stabilise toute seule à la vitesse limite de 70 km/h. « Le pilotage est entièrement assuré ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant