Au Vatican, l'islam et l'Église en paix

le
1
Les deux hauts représentants des deux plus importantes religions de la planète, qui ne s'étaient jamais rencontrés, se sont donné une franche accolade à l?issue de leur entretien d?une demie-heure qui s'est tenu lundi dans la bibliothèque du Vatican.  
Les deux hauts représentants des deux plus importantes religions de la planète, qui ne s'étaient jamais rencontrés, se sont donné une franche accolade à l?issue de leur entretien d?une demie-heure qui s'est tenu lundi dans la bibliothèque du Vatican.  

Le « message, c'est notre rencontre ». C'est en ces termes remplis d'espoir que le pape François a accueilli lundi au Vatican le cheikh Ahmed al-Tayeb à l'occasion d'une rencontre historique. Grand imam de la mosquée de l'université Al-Azhar, établissement millénaire considéré comme le « phare de l'islam », le religieux égyptien est considéré par beaucoup comme la plus autorité de l'islam sunnite, bien que celui-ci ne possède pas de clergé, à la différence des chiites.

Hauts représentants des deux plus importantes religions de la planète, les deux responsables, qui ne s'étaient jamais rencontrés, se sont donné une franche accolade à l'issue de leur entretien d'une demi-heure qui s'est tenu dans la bibliothèque du Vatican. Pour célébrer cette première entrevue au Saint-Siège entre le représentant de l'Église catholique et celui de l'islam sunnite, François a offert à son invité son encyclique sur l'environnement, Laudato si, ainsi qu'un médaillon de la paix.

Conférence de paix

Si les deux personnalités n'ont pas parlé aux médias, les institutions qu'elles représentent se sont exprimées par voie de communiqué. Les deux hommes ont salué « la signification importante de cette nouvelle rencontre dans le cadre du dialogue entre l'Église catholique et l'islam », a ainsi indiqué le Vatican. Ils ont également évoqué « l'engagement commun des autorités religieuses et des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 il y a 9 mois

    l'imam en question a à peu près autant d'influence que le curé de mon village . ce qu'il y a de bien dans la religion musulmane c'est que chacun ou presque peut s'improviser imam et interpréter les textes à sa manière . .