AU TRIBUNAL DE L'INTERNET ! Les internautes doivent-ils devenir propriétaires de leurs données numériques ?

le
0
Devons-nous reprendre le contrôle sur nos données ?
Devons-nous reprendre le contrôle sur nos données ?

Les utilisateurs de Facebook peuvent dormir sur leurs deux oreilles : les informations qu'ils publient sur le réseau social "leur appartiennent", précisent les conditions générales d'utilisation. La loi est donc respectée à la lettre, à savoir l'article 9 relatif à la protection de la vie privée. Ce texte "garantit que chaque individu est le propriétaire exclusif des données attachées à sa personne", souligne dans un article Georges Chatillon, directeur du master droit de l'Internet à l'université Paris-I. Reste que, dans la réalité, ces données, récupérées à chaque geste de notre vie numérique, sont souvent exploitées de manière abusive et opaque par les géants du Net, à des fins de ciblage publicitaire. Pour enrayer cette tendance et instaurer un retour de valeur au profit des individus, l'idée a été avancée de leur reconnaître la possibilité de se réapproprier leurs informations, ce qui leur donnerait le droit de les vendre ou de les louer aux plateformes intéressées. Cette patrimonialisation des données personnelles fait son chemin depuis plusieurs années, sans trouver de concrétisation juridique. Le problème vient du fait que la loi définit les données personnelles comme un droit attaché à la personne et non comme une simple marchandise. Autre frein : les informations attachées aux données relèvent pour nombre d'entre elles du domaine public. Par ailleurs, comment une personne peut-elle faire valoir son droit...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant