AU TRIBUNAL DE L'INTERNET ! La "neknomination" ou l'ivresse scénarisée : jeu ou crime ? À vous de juger !

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Internet ne cesse de se réinventer, enchaînant les modes et les usages les plus improbables, pour le meilleur ou pour le pire. Tout ce qui est techniquement possible est-il pour autant légitime ? Où placer le curseur des libertés sur Internet ? Faut-il créer de nouvelles infractions ? À vous de juger ! Après le planking (planchage) qui consiste à se faire photographier dans une attitude aussi raide qu'une planche dans des endroits les plus insolites, une nouvelle mode enflamme les réseaux sociaux : la "neknomination", un anglicisme qui signifie boire cul sec ("to neck a drink") face à sa caméra et en provoquant ses amis ("nomination"). Attention ! Danger de mort Concrètement, un participant au "jeu" boit d'une seule traite une grande quantité d'alcool dans une attitude insolite devant une webcam et défie trois autres membres du "groupe" de l'imiter. Si ces derniers ne "jouent" pas le "jeu", ils sont exclus du groupe, ou s'exposent même à des représailles. Le "concept" nous vient d'Australie, après avoir été testé et plébiscité par des étudiants au cours de soirées universitaires. Et la greffe a pris en Europe, notamment en Angleterre et en Irlande. Les "exploits" des neknominateurs qui circulent sur le Net rivalisent d'originalité : certains boivent en conduisant un deux-roues, d'autres se jettent dans des rivières, etc. Et les vidéos postées sur les réseaux sociaux, essentiellement Facebook, attirent de plus en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant