AU TRIBUNAL DE L'INTERNET ! Données de santé : faut-il verrouiller les conditions de leur partage ?

le
0
Le partage des données de santé au Tribunal de l'Internet.
Le partage des données de santé au Tribunal de l'Internet.

Vous souffrez d'arthrose, de surpoids ou d'hypertension : faites votre marché parmi les quelque 100 000 applications mobiles dédiées à la santé, à moins de craquer pour l'un de ces objets nomades intelligents et ludiques comme cette montre qui enregistre les mouvements, fixe des objectifs d'activité et établit un compte rendu détaillé de votre sommeil. Selon les prévisions de la Commission européenne, le marché mondial de la santé mobile pourrait dépasser 17,5 milliards d'euros dès 2017.La e-santé est si populaire qu'elle a même ses trophées ! Parmi les meilleurs "compagnons santé" récompensés en 2015, on trouve un calendrier électronique qui gère et personnalise son planning de vaccination, un pèse-personne qui cible les "bons" kilos et mesure le rythme cardiaque, ou encore, une appli qui évalue l'arthrose du genou et apprend à gérer la douleur au quotidien. Autant dire que les médecins sont, dans l'ensemble, séduits par ces outils très prometteurs en matière de prévention et de gestion des soins, grâce à la télésurveillance en temps réel de leurs patients. DangersDans un livre blanc sur la e-santé et la santé connectée publié en janvier 2015, le Conseil national de l'ordre des médecins pointe du doigt les dangers de ces outils, à commencer par la faillibilité des capteurs et les risques d'erreurs d'orientation diagnostique. S'y ajoutent les failles de sécurité qui menacent la protection de ces données...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant