Au Sénat, même les socialistes défient le gouvernement

le
0
Après un vote commun PS-UMP, la majorité sénatoriale bat de l'aile.

On se croirait en Italie, où l'issue du vote des assemblées est souvent imprévisible. Les sénateurs de gauche ont infligé mercredi un nouveau camouflet au gouvernement en votant - contre son avis et à la quasi-unanimité - une proposition de loi UMP. Ce texte prévoit de supprimer les allocations familiales pour les familles qui ont perdu la garde de leurs enfants en application d'une décision de justice.

La proposition de loi UMP a été adoptée par 330 voix contre 16. Seuls les écologistes et quatre socialistes ont suivi l'avis de Dominique Bertinotti, ministre de la Famille, qui s'est retrouvée dans les cordes face aux critiques inattendues des sénateurs socialistes. «Je crains que la position du gouvernement ait été inspirée par la préoccupation d'éviter les critiques médiatiques de certaines associations», a ainsi raillé le socialiste Alain Richard. «Aujourd'hui, et ce n'est pas si cour...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant