Au Sénat, le torchon brûle toujours entre PS et PC

le
0
L'accord sur l'emploi est arrivé au Sénat. Comme à l'Assemblée, l'opposition féroce au texte est menée par les communistes qui multiplient les coups d'éclat à la Chambre haute.

Sur la flexisécurité aussi, l'Élysée veut en finir vite. Samedi, au Sénat, le gouvernement a recouru au vote unique pour abréger les débats consacrés à l'accord sur l'emploi. Le projet de loi transposant l'accord signé en janvier par les partenaires sociaux a ainsi été adopté, dans la nuit de samedi à dimanche, par 172 voix contre 24.

Socialistes, radicaux de gauche et centristes ont voté pour. L'UMP et les écologistes se sont abstenus. Seuls les communistes et Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris et représentante de l'aile gauche du PS, ont voté contre. La défection des communistes a été compensée par le ralliement des centristes. Mais le choix de l'exécutif de passer en force va laisser des séquelles à gauche.

La procédure du vote unique, prévue à l'article 44-3 de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant