Au Sénat, la gauche fait feu de tout bois

le
0
Les sénateurs socialistes défendent dans l'Hémicycle les positions que portera leur candidat à l'Élysée.?

Le garde des Sceaux, Michel Mercier, prépare déjà ses arguments pour leur dire non. Le 8 décembre, à l'initiative du groupe socialiste de la Haute Assemblée, les sénateurs examineront en séance publique une proposition de loi constitutionnelle qui prévoit d'accorder le droit de vote et d'éligibilité aux étrangers aux élections locales. Dès son élection, le nouveau président du Sénat, Jean-Pierre Bel, avait jugé que cette réforme représentait «une priorité». C'est aussi un sujet fédérateur pour les différents groupes de la gauche sénatoriale. L'ambiance promet donc d'être électrique dans l'hémicycle du Sénat le 8 décembre.

Cas de figure très rare, plutôt que de rédiger un nouveau texte, les sénateurs socialistes ont choisi d'exhumer une proposition de loi constitutionnelle déjà adoptée… en 2000 par l'Assemblée, alors en majorité à gauche. «Le texte une fois adopté par la Haute Assemblée, il faudrait encore que le Parlement, réuni e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant