Au Royaume-Uni, la nature a un prix

le
0
INFOGRAPHIE - Le gouvernement britannique a publié un rapport scientifique qui donne une valeur économique aux services rendus par l'environnement, de la production alimentaire au plaisir d'une promenade en forêt.

La nature n'a pas de prix. Cette affirmation populaire vient d'être contredite par un rapport scientifique de 2000 pages rédigé par 700 chercheurs pour le gouvernement britannique. Lequel pavé conclut qu'avoir le privilège de regarder un espace vert depuis sa fenêtre vaut 300 livres sterling par an (336 ¤). Ou que les abeilles et autres insectes pollinisateurs rendent un service à l'économie du Royaume-Uni valant pas moins de 430 millions de livres (482 millions d'euros).

C'est la première fois à l'échelle d'un pays qu'une étude tente de mettre un prix à tous les services rendus par Dame Nature. Des services qui, du fait de la pression démographique et de l'exploitation des ressources naturelles, sont dégradés pour un bon tiers d'entre eux. «Nous valorisons en général seulement les biens de l'environnement que l'on achète et que l'on vend sur le marché et les autres biens sont sous-évalués dans les décisions politiques», justifie le Pr Bob Watson, d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant