Au Ritz, ballet triste avant la fermeture

le
0
Le palace de la place Vendôme ferme ses portes mardi soir pour vingt-sept mois de travaux.Pour les clients et les 470 employés de l'hôtel, une page se tourne dans un silence pesant.

L'automatisme presque horloger des gestes, des sourires bien huilés, voudrait duper la clientèle, elle aussi à côté de son assiette. Au Ritz, alors que le palace vit ses dernières heures avant de fermer pour vingt-sept mois de travaux, le personnel se guinde dans une rigueur professionnelle toute singulière, futile armure contre l'émoi qui étreint son c½ur.

Mardi soir, Jean (le prénom a été changé), vingt-trois ans de maison, rendra son tablier, comme 470 autres employés de l'hôtel. Licenciement économique. Tout sera refait, selon le v½u du propriétaire égyptien Mohammed Al-Fayed qui entend bien, avec des travaux pharaoniques (voir encadré), dépasser le luxe des 5 étoiles actuelles pour obtenir le label «Palace» récemment institué. Et tout sera à reconquérir, à commencer par une clientèle «plus jeune, plus riche», croit savoir une hôtesse, mais aussi les deux étoiles du chef Michel Roth qui avait fait la renommée de l'Espadon, restaurant gastr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant