Au revoir l'«UMP», bonjour «Les Républicains» !

le , mis à jour le
6
Au revoir l'«UMP», bonjour «Les Républicains» !
Au revoir l'«UMP», bonjour «Les Républicains» !

Les militants UMP ont approuvé à 83,28% le nouveau nom «Les Républicains» voulu par Nicolas Sarkozy pour leur parti mais le nombre de votants n'a été que de 45,74%, soit 97 440 votants, selon les résultats officiels communiqués ce vendredi par la Haute autorité de l'UMP.

Les militants, qui étaient invités à répondre à deux autres questions, ont également largement approuvé les nouveaux statuts du parti (96,34%) ainsi que la composition du nouveau bureau politique (94,77%).

Dans la foulée de ce résultat hautement satisfaisant pour lui, le président de la nouvelle formation, Nicolas Sarkozy, a diffusé sur Twitter et sur le nouveau site internet du parti une lettre intitulée «Appel à tous les Républicains de France» :

Appel à tous #lesRépublicains de France pic.twitter.com/YuW1Z2UhIY— Nicolas Sarkozy (@NicolasSarkozy) 29 Mai 2015

«Nous appelons à s’unir à nous tous les Républicains qui ont dans leur cœur l’amour d’un pays dont l’idéal a transformé le monde», entame sur un ton lyrique Nicolas Sarkozy avant d'expliquer que  «Républicains, ce n’est pas seulement le nouveau nom d’un parti. C’est le cri de ralliement de toutes celles et de tous ceux qui souffrent de voir la République reculer tous les jours et qui veulent opposer à ce recul un refus déterminé.»

Le leader de l'opposition décline ainsi les valeurs des «Républicains» : «vivre debout, de (son) intelligence, de (son) travail, de (son) mérite», choisir « l’ouverture à l’universel contre l’enfermement communautariste, le sentiment d’une destinée commune à la guerre des origines et des mémoires», se battre pour «l’émancipation de la personne humaine et pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes», considérer que «le combat contre le fanatisme et l’intégrisme, contre l’obscurantisme et la déraison, contre la barbarie et la sauvagerie, est au-delà de la droite et de la gauche».

Dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le samedi 30 mai 2015 à 11:21

    Vous savez xk8r, la fin du chômage ne se décrète pas par une loi à la c... de l'assemblée nationale. C'est seulement un peu de réalisme fiscal sur les entreprises et une politique "normale" sur les aides sociales et l'immigration. Commençons par virer les socialos, puis on verra ensuite...chaque chose en son temps !!!

  • xk8r le samedi 30 mai 2015 à 11:14

    exact peu importe le nom, ce qu'il faut c'est virer les rois du chômage !!!!!!

  • M6816885 le samedi 30 mai 2015 à 11:06

    le ripoublicain n a peur de rien ; une majorité le deteste et ne souhaite pas son retour mais c est pas grave ; il va trouver le moyen de faire perdre la droite ;

  • frk987 le samedi 30 mai 2015 à 10:10

    Peu importe le nom de l'UMP, l'essentiel est de virer les socialos, le reste est littérature, stupide ce nom je vous l'accorde !!!!

  • porcient le samedi 30 mai 2015 à 01:14

    comment ils font à l'ump pour croire en lui ? C'est bien le même qui a essayé de faire croire qu'il était allé à Fukushima en 2011 et qu'il était présent le jour de la chute du mur de Berlin. Il avait oublié de nous dire qu'il était avec Neil Armstrong en juillet 1969 et qu'il a serré la main à Jules César. Des "m'as tu vu", j'en connais mais lui c'est le champion.

  • coco123 le vendredi 29 mai 2015 à 23:03

    le pouvoir sans partage façon sarko n... ...a rien de républicain il se prenait pour un monarque ..incapable de discours sans s étranger la voix ....des talonnettes pour le petit ...et boiteux en plus .