Au PS, les adversaires de l'austérité font des émules

le
0
L'aile gauche du PS n'est plus la seule à mettre en garde contre les conséquences d'une politique d'austérité, en France ou en Europe.

Il serait malvenu de triompher - l'heure est grave - mais enfin, ils savourent. Les tenants de l'aile gauche du Parti socialiste, qui appelaient samedi François Hollande à initier un «tournant de la croissance» se félicitent des mises en garde de la Cour des comptes, selon laquelle l'objectif d'un retour du déficit public à 3 % du PIB sera difficile à atteindre en 2013. François Hollande a ouvert une brèche dans la foulée, en déclarant que la France ferait un choix équilibré entre le sérieux budgétaire et la préservation de l'activité économique, alors que les prévisions de croissance 2013 devraient être revues à la baisse.

«Je me souviens de la période du congrès du PS il y a six mois, rappelle le leader de l'aile gauche Emmanuel Maurel. Nous disions que cet objectif de réduction des déficits n'était ni souhaitable ni te...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant