Au PS, l'antisarkozysme ne fait plus autant recette

le
0
Les militants socialistes, rassemblés à La Rochelle, semblent attendre autre chose qu'un flash-back perpétuel sur Nicolas Sarkozy.

Ça siffle toujours, mais beaucoup moins fort qu'avant. Et si les militants du PS étaient en train de se lasser de la référence systématique aux années Sarkozy? Manifestement, le filon de la «démolition» du pays, de la «France affaiblie et amoindrie» ou de la «sortie hallucinante (sur la Syrie) de l'ancien président de la République de sa retraite dorée au Cap Nègre» commence à s'épuiser, comme si les militants attendaient d'autre chose qu'un flash-back perpétuel sur Nicolas Sarkozy.

Dimanche, dans son discours clôturant l'université d'été de La Rochelle, Martine Aubry n'a pas vraiment fait recette quand elle s'est attaquée à Nicolas Sarkozy et au précédent gouvernement. Certes, il y a bien eu quelques huées dans la salle. Mais sans commune mesure avec les sifflets stridents que ces mêmes propos déclenchaient durant la campagne présidentielle ou au lendemain de la victoire de François Hollande.

La première secrétaire du PS a beau dire que les dirigeant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant