Au PS, DSK n'est plus un sujet politique

le
0
L'annonce de son renvoi en correctionnelle pour proxénétisme n'a pas fait grand bruit vendredi au siège du Parti socialiste.

Les socialistes sont lassés, blasés, presque indifférents au sort de Dominique Strauss-Kahn. L'annonce de son renvoi en correctionnelle pour proxénétisme n'a pas fait grand bruit vendredi après-midi dans les couloirs un peu vides du siège du Parti socialiste, rue de Solferino à Paris. «Cela fait des semaines, des mois que l'on vous dit que DSK n'est plus un sujet politique», s'agace un dirigeant socialiste, qui fut l'un de ses proches jusqu'à l'affaire du Sofitel de New York et qui s'énerve à chaque fois que les journalistes le questionnent sur les affaires à rebondissement de l'ancien directeur général du FMl. Un autre refuse catégoriquement de répondre.

Le conseiller régional d'Ile-de-France François Kalfon est un des rares à parler librement du sujet, sans réclamer le «off» de surcroît. Pour lui aussi, DSK n'est plus un sujet po...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant