Au PS, DSK n'est plus pestiféré

le
0
Dominique Strauss-Kahn et sa chargée de com Anne Hommel en 2008.
Dominique Strauss-Kahn et sa chargée de com Anne Hommel en 2008.

Samedi 11 octobre, Anne Hommel fêtait ses 47 ans. Vous ne connaissez pas Anne Hommel, mais d'autres si. L'acte de contrition de Dominique Strauss-Kahn, c'est elle. Celui de Jérôme Cahuzac aussi. Anne Hommel fait donc de la communication, en particulier en temps de crise. Du chemin parcouru depuis qu'elle fut à 20 ans assistante du jeune député Jean-Christophe Cambadélis, un strauss-kahnien de la première heure.

Tout ce petit beau monde s'est donc retrouvé près de la Bastille samedi soir, DSK en tête, et les strauss-kahniens de toujours, Cambadélis donc, mais aussi Guillaume Bachelay ou encore Jean-Marie Le Guen. C'est ce que raconte Le Monde lundi matin. Avec une pointe de fiel, la journaliste Ariane Chemin se souvient qu'en 2012 Julien Dray avait été excommunié par l'équipe de campagne de Hollande pour avoir invité DSK le pestiféré à sa soirée d'anniversaire. Manuel Valls était là. Il avait quitté les lieux dès qu'il avait vu entrer l'ancien patron du FMI. C'est du moins ce qu'il avait fait savoir.

Coïncidence ?

Mais deux ans plus tard, foin de tout cela. Manuel Valls en personne est venu en guest-star lors de cette soirée. Accueilli par les nombreux journalistes, eux aussi conviés aux agapes : Anne Sinclair bien sûr, Jean-Pierre Elkabbach, Michel Fields... Et le Premier ministre de disserter sur la crise des élites qui sévit en France, selon un témoin lui-même sidéré, rapporte Le Monde.

Coïncidence ? Le retour en grâce...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant