Au Proche-Orient, Kerry se méfie de toute précipitation

le
0
En tournée en Israël et dans les Territoires palestiniens, le secrétaire d'État américain estime qu'une solution au conflit est possible.

John Kerry veut y croire. Après une visite de trois jours en Israël et dans les Territoires palestiniens, le secrétaire d'État américain se dit convaincu qu'il existe une solution au conflit contemporain «le plus profond, le plus long, le plus compliqué et le plus frustrant».

«Je crois qu'on peut y arriver», a dit Kerry au personnel diplomatique américain à Jérusalem. «J'y crois vraiment ou alors je n'aurais pas accepté ce poste à la demande du président ; je ne serais pas revenu ici pour la énième fois en temps que sénateur, et pour la troisième fois comme secrétaire d'État». Après la visite officielle d'Obama, où le président américain est parvenu à rétablir des relations cordiales avec Nétanyahou et avec l'opinion israélienne, John Kerry est chargé de la partie plus ingrate: relancer le processus de paix interromp...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant