Au Parti socialiste, Cambadélis bientôt remplacé par une direction collégiale

le
1
Au Parti socialiste, Cambadélis bientôt remplacé par une direction collégiale
Au Parti socialiste, Cambadélis bientôt remplacé par une direction collégiale

Le bureau national du Parti socialiste s'est accordé vendredi soir sur une solution de compromis concernant la succession du premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis. La direction collégiale mise en place en juillet se verra attribuer des compétences «pleines et entières», selon plusieurs participants. Cette solution sera soumise samedi au vote des membres du Conseil national (le «parlement» du parti).

LIRE AUSSI.

> Avis de flou au Parti socialiste

La direction du parti à proposé le maintien de la direction collégiale, qui sera désormais organisée en quatre pôles (coordination et organisation, expression, administration et finances, relations extérieures). Elle aura à charge de fixer l'ordre du jour hebdomadaire du PS, d'accompagner le lancement des «forums de la refondation» organisés d'octobre à décembre, de mettre en place la commission de travail sur les statuts, ou encore de préparer le congrès de février/mars, selon Jean-Christophe Cambadélis, interrogé à sa sortie.

Conformément aux statuts actuels, le numéro deux du parti, le sénateur Rachid Temal, «remplace» Jean-Christophe Cambadélis : il sera le «représentant légal» du PS, selon une membre du bureau. Le secrétariat national et le bureau national sont maintenus, ce dernier étant l'instance de décision finale du parti.

Des tensions autour du rôle de Cambadélis

Ces dernières semaines, de vives tensions sont apparues entre les ténors du parti sur les rôles respectifs de Rachid Temal et de la direction collégiale, certains redoutant que Jean-Christophe Cambadélis continue de «tirer les ficelles» à travers son bras droit.

Le député du Val-de-Marne Luc Carvounas, qui plaidait avec d'autres pour que la direction collégiale assume à part entière les missions du premier secrétaire, a dit approuver la solution proposée. «Je suis forcément satisfait que la position que je défends depuis des semaines trouve une réponse ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cavalair il y a 5 mois

    Dommage j'aurais tellement souhaite qu'il reste car il est vraiement tres mauvais, bon maintenant au lieu d'avoir un mauvais on en aura tout un groupe