Au Pakistan, Rimsha libérée sous caution

le
0
La jeune chrétienne accusée d'avoir brûlé des pages du Coran n'a pas été acquittée. L'enquête suit son cours.

C'est loin d'être un «happy end», tout juste un répit pour Rimsha Masih. Accusée d'avoir brûlé des pages du Coran, la jeune chrétienne pakista­naise croupit depuis le 16 août dans une prison pour mineurs à Rawalpindi, à une vingtaine de kilomètres d'Islamabad. Vendredi matin, les juges se sont enfin penchés sérieusement sur son cas. Ils ont décidé de libérer Rimsha sous caution, contre la coquette somme d'un million de roupies (un peu plus de 8000 euros).

«J'accepte sa requête», a déclaré le juge Muhammad Azam Khan, spécifiant que pour des raisons de sécurité, elle resterait sous haute protection. Si Rimsha a reçu le soutien de nombreux activistes des droits de l'homme, d'intellectuels et même celui du Conseil des oulémas du Pakistan - une première -, elle n'est pas à l'abri de la vindicte populaire. Pas question pour elle, donc, de retourner vivre dans son bidonville de Meherabadi, dans une banlieue d'Islamabad. Ses parents l'ont d'ailleurs déserté,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant