Au Pakistan, de faux détecteurs d'explosifs en dépit d'un scandale international

le
0
Au Pakistan, de faux détecteurs d'explosifs en dépit d'un scandale international
Au Pakistan, de faux détecteurs d'explosifs en dépit d'un scandale international

Avec leurs antennes censées pivoter vers les véhicules transportant des bombes, les "baguettes magiques" restent utilisées au Pakistan pour protéger les lieux stratégiques, même si ces faux détecteurs d'explosifs ont été dénoncés il y a plusieurs années comme une arnaque à vaste échelle.Nombre des créateurs de la version originale de la "baguette magique" purgent de lourdes peines de prison pour escroquerie, dont l'homme d'affaires britannique James MCormick. Son ADE-651 était largement utilisé par les forces de sécurité en Irak, où 85 millions de dollars ont servi à en acheter jusqu'à ce qu'il soit officiellement interdit le mois dernier."Cela n'a qu'une valeur de dissuasion -- c'est bien que les policiers et membres de forces de sécurité aient un outil dans les mains", justifie un responsable du ministère pakistanais de l'Intérieur, sous couvert de l'anonymat.A la question de savoir si les talibans et Al-Qaïda, dont l'insurrection a fait plus de 60.000 morts au Pakistan depuis 2004, sont au fait de la supercherie, il reconnait que "Oui, ils sont perspicaces. Ils sont probablement déjà au courant."Deux autres haut responsables gouvernementaux ont confirmé l'utilisation de faux détecteurs, là encore sous couvert de l'anonymat.Ce silence peut être lié aux importantes sommes en jeu, estiment des observateurs, et à la crainte de nombre de bureaucrates de perdre leur emploi s'ils dénoncent les faits publiquement."Des gens puissants gagnent de l'argent avec de telles arnaques, or on ne peut pas offenser les puissants, même si cela met en danger la vie d'autrui", explique un ancien responsable du ministère de l'Intérieur.- Menace à la sécurité publique -Le Pakistan, régulièrement secoué par des attentats, avait initialement importé des détecteurs de ce type fabriqués à l'étranger, comme le ADE-651 et son équivalent allemand, le Sniffex, selon une source gouvernementale. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant