Au Nigeria, le groupe des "Avengers" se déclare prêt à négocier

le
0
 (Actualisé avec précisions, réaction, contexte) 
    YENAGOA, Nigeria, 21 août (Reuters) - Le groupe insurgé 
nigérian des "Avengers", qui a revendiqué ces derniers mois 
plusieurs attaques contre des installations pétrolières dans le 
delta du Niger, s'est déclaré prêt dimanche à un cessez-le-feu 
et à l'ouverture de négociations avec le gouvernement. 
    Les attaques menées depuis le début de l'année par ce 
mouvement qui réclame une redistribution plus équitable des 
richesses ont amputé la production pétrolière du Nigeria, 
premier exportateur du continent africain, de 700.000 barils par 
jour (bpj), la ramenant à 1,56 million de bpj. 
    Un éventuel accord de cessez-le-feu serait très difficile à 
appliquer car de multiples groupes rebelles coexistent dans la 
région.  
    "Nous allons continuer à respecter le cessez-le-feu que nous 
avons annoncé dans le delta du Niger contre (...) les sociétés 
pétrolières multinationales", disent les Avengers dans un 
communiqué envoyé dimanche à Reuters.  
    "Nous promettons de combattre encore pour le delta du Niger 
si cette occasion est manquée", ajoutent-ils.  
    Le groupe semblait moins actif ces dernières semaines, ce 
qui avait nourri les spéculations sur la possibilité d'une 
trêve. 
    Dans leur communiqué, les Avengers se déclarent disposés à 
favoriser un dialogue avec "le gouvernement fédéral d'Abuja, des 
représentants des pays d'origine de toutes les multinationales 
du pétrole et des médiateurs internationaux neutres". 
    Le communiqué a été adressé à Reuters via une messagerie 
électronique mais le groupe n'a pas pu être contacté. Il ne 
communique avec la presse que par communiqués sur les médias 
sociaux, son site internet ou sa messagerie électronique.  
    Comme d'autres groupes armés de la région, les Avengers 
semblent en proie à des divisions internes, ce qui rend 
difficile pour les autorités l'identification des interlocuteurs 
aptes à engager d'éventuels pourparlers. 
    Le gouvernement nigérian n'a pas réagi officiellement dans 
l'immédiat dimanche mais une organisation de jeunesse 
représentant le plus important groupe ethnique de la région du 
delta l'a appelé à saisir l'opportunité du dialogue. 
    "Nous saluons la déclaration conditionnelle de cessez-le-feu 
des Avengers du delta du Niger, s'il s'agit bien d'eux", a dit 
le Mouvement de la jeunesse Ijaw. "Nous appelons le gouvernement 
fédéral, et particulièrement le président Buhari, à tirer parti 
de ce cessez-le-feu pour engager un dialogue actif avec la 
population de la région afin de répondre aux problèmes qui 
touchent la région." 
     
 
 (Tife Owalabi et Ulf Lässing; Tangi Salaün et Marc Angrand pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant