Au Nicaragua, Ortega choisit sa femme comme colistière

le
0
    MANAGUA, 3 août (Reuters) - Le président du Nicaragua, 
Daniel Ortega, a annoncé mardi avoir choisi son épouse comme 
candidate à la vice-présidence du pays en vue des élections de 
novembre, où le dirigeant socialiste est susceptible de 
décrocher un troisième mandat présidentiel. 
    Daniel Ortega, ex-guérillero âgé de 70 ans, s'est déclaré 
mardi candidat à sa réélection, et a dévoilé à cette occasion le 
rôle confié à Rosario Murillo. Il avait précédemment décrit 
l'idée d'un "gouvernement conjoint" avec son épouse comme un 
symbole d'égalité entre les sexes. 
    "Nous ne doutons pas que (le candidat à la vice-présidence) 
devait être une femme, et comment trouver mieux qu'une 
partenaire qui a déjà fait l'épreuve du travail et s'est montrée 
très efficace et disciplinée?", a-t-il dit devant ses partisans. 
    Rosario Murillo a déjà occupé le poste de première 
porte-parole du gouvernement. Le scrutin du 6 novembre élira 
également les 90 membres de l'Assemblée nationale 
nicaraguayenne. 
    Le parti libéral indépendant (PLI) et le parti libéral 
constitutionnaliste (PLC), dans l'opposition, sont également en 
lice, mais un sondage publié la semaine dernière attribue 65% 
d'intentions de vote à Ortega. 
    Ortega a dirigé le Nicaragua pour la première fois dans les 
années 1980, il a repris le pouvoir en tant que chef du Front 
sandiniste de libération nationale en 2007. Auteur de plusieurs 
recueils de poésie, Rosario Murillo, âgée de 65 ans, est 
affiliée au parti depuis les années 1970, et a épousé Daniel 
Ortega en 2005.  
 
 
 (Ivan Castro; Julie Carriat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant