Au Mondial, les petites voitures mêlent low cost et high tech

le
0
LES PETITS MODÈLES AUTOMOBILES ASSOCIENT BAS COÛTS ET HAUTE TECHNOLOGIE
LES PETITS MODÈLES AUTOMOBILES ASSOCIENT BAS COÛTS ET HAUTE TECHNOLOGIE

par Edward Taylor

PARIS (Reuters) - Dans la bataille en cours sur le segment des petits modèles, les constructeurs automobiles misent sur les équipements de sécurité et de divertissement de haute technologie, tout en recyclant des plates-formes et des composants de modèles plus anciens afin de réduire les coûts.

Plusieurs nouveaux modèles d'Opel, Citroën, Skoda et Kia attendus au Mondial de l'automobile, qui ouvrira ses portes au public samedi à Paris, incorporent ainsi des composants déjà présents dans des générations précédentes ou d'autres modèles déjà commercialisés.

Pour les analystes, cette tactique est logique dans le contexte économique actuel, qui détourne la clientèle des modèles plus gros et plus chers.

De fait, alors que les ventes de voitures en Europe restent inférieures d'environ 20% à leur sommet de 2007 et qu'une reprise en bonne et due forme semble encore lointaine, le segment A du marché, celui des petites voitures, constitue une oasis de croissance.

Il a progressé de 32% sur les dix dernières années pour atteindre 1,12 million de véhicules en 2013 alors que le segment B, auquel appartient par exemple la Ford Fiesta ou la Renault Clio, a chuté de 33% à 2,89 millions d'unités, selon le cabinet IHS Automotive. Et ce dernier lui prédit une croissance de 15% supplémentaire d'ici 2020.

Ces perspectives aiguisent logiquement la compétition, sur un marché des citadines - A et B - déjà ultraconcurrentiel, et incitent les constructeurs à réduire les coûts de fabrication en multipliant le partage de composants avec d'autres modèles de leur gamme.

"Les gagnants dans le secteur automobile seront ceux qui parviendront à réaliser des économies d'échelle", explique Wolfgang Bernhart, associé du cabinet de conseil en stratégie Roland Berger.

Volkswagen, pour l'instant leader du marché européen, est en train de mettre en place une nouvelle plate-forme de production visant à faciliter l'utilisation des mêmes composants sur plusieurs modèles.

ÉQUIPEMENTS HAUT DE GAMME, PRIX SERRÉS

Derrière lui se trouvent PSA Peugeot Citroën et Renault, ce dernier affichant une croissance trois fois supérieure à celle du marché grâce entre autres au succès de sa marque à bas coûts Dacia. Et les autres s'efforcent de coller à ce peloton en tête, en recourant aux mêmes méthodes.

La cinquième génération de l'Opel Corsa, vendue 10.500 euros, utilise ainsi une version modernisée d'une plate-forme Fiat-GM sur le marché depuis 2006.

Pour une bonne part, les économies réalisées par les constructeurs leur permettent d'équiper ces petits modèles d'équipements disponibles auparavant uniquement sur des voitures plus chères.

Le "concept-car" Citroën Cactus Airflow 2L, par exemple, un hybride, utilise ainsi des éléments de la Peugeot 208, explique Rémi Cornubert, associé d'Oliver Wyman à Paris.

"C'est un exemple de combinaison intelligente entre des éléments de marques d'entrée de gamme et certains éléments haut de gamme", résume-t-il.

Si le tableau de bord de la Cactus est dotée d'écrans numériques, ses fenêtres arrière s'ouvrent à la force du poignet et la gamme de ses motorisations a été volontairement revue à la baisse.

La priorité donnée aux équipements plutôt qu'à l'amélioration des performances du moteur semble correspondre aux priorités des automobilistes européennes: aujourd'hui, 50% à 60% des véhicules en circulation dans l'Union sont équipés des moteurs les moins chers selon Roland Berger.

Skoda, filiale de Volkswagen, doit présenter au Mondial de Paris la nouvelle version de sa Fabia, qui puise allégrement dans le réservoir de composants du groupe allemand, par exemple son système de freinage d'urgence. Et elle est vendue au prix de la version précédente, soit environ 11.600 euros.

Chez le sud-coréen Hyundai, l'i20, présentée à Paris, est dotée une caméra de recul dont les images sont diffusées sur un écran de sept pouces et d'une station d'accueil pour smartphones, en plus d'équipements de sécurité tels qu'un avertisseur de franchissement de ligne.

(Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant