Au moins un député LR sur cinq emploie un membre de sa famille

le , mis à jour à 19:56
0
Au moins un député LR sur cinq emploie un membre de sa famille
Au moins un député LR sur cinq emploie un membre de sa famille

Entre les députés et leurs collaborateurs, il s'agit parfois d'une affaire de famille, comme l'a illustré l'affaire Penelope Fillon. Le cas de l'épouse de François Fillon n'a pourtant rien d'une exception. Pour s'en rendre compte, il suffit de jeter un coup d'oeil à la liste des noms des assistants parlementaires publiée mardi soir sur le site internet de l'Assemblée nationale. La Chambre basse prend ainsi exemple sur le Sénat, qui avait déjà joué le jeu de la transparence à ce sujet.

Sur les 577 élus siégeant au Palais-Bourbon, 81 députés ont au moins un assistant avec lequel ils partagent le même nom de famille, soit 14% des élus. Nous avons pu identifier 74 députés employant avec certitude un ou plusieurs membres de leur famille.

 

La défense des valeurs familiales si chère à la droite semble s'exprimer jusqu’au coeur des permanences parlementaires. Notre analyse révèle en effet que le groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale est celui comptant le plus d'assistants parlementaires issus de la même famille que le ou la député(e). Au moins 21,6% des députés LR emploient ainsi une fille, un fils ou encore une épouse. Parmi eux, quelques cas inattendus apparaissent, tel que Franck Marlin, député de l'Essonne, qui continue à faire travailler son ex-femme. Dans les Alpes-Maritimes, Michèle Tabarot a quant à elle décidé de s'entourer de son frère, Philippe.

 

Plus au centre, l'UDI affiche un «score» de près de 15%, légèrement supérieur aux 11% du groupe radical, républicain, démocrate et progressiste (RRDP).

 

En revanche, à gauche de l'échiquier politique, les députés se montrent moins enclins à mélanger travail et famille. Le groupe socialiste, avec seulement 6,6% de membres de la même fratrie employés comme assistants parlementaires, pointe même en dernière place du classement. Difficile pour autant de tirer de conclusions définitives, tant des liens familiaux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant