Au moins onze morts dans des manifestations en RDC

le
0

KINSHASA, 21 janvier (Reuters) - Au moins onze personnes ont été tuées mardi en République démocratique du Congo dans des manifestations contre un projet de révision de la loi électorale susceptible d'entraîner le report de l'élection présidentielle fixée à 2016. Ce bilan porte à 14 le nombre de victimes au cours des deux journées de violence. Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, a déclaré qu'un policier figurait parmi les victimes et que 10 civils ont été tués par des vigiles alors qu'ils tentaient de piller des propriétés privées de Kinshasa. L'opposition a lancé un appel à manifester lundi visant à dissuader le Parlement, favorable au gouvernement, d'adopter un projet de révision du code électoral qui prévoit qu'un recensement complet de la population devra être mené à bien avant la tenue des prochaines élections. Dénonçant un "coup d'Etat constitutionnel", l'opposition redoute que la réforme de la loi électorale ne soit une manoeuvre du président Joseph Kabila pour repousser de plusieurs années la tenue du prochain scrutin, prévu en 2016. Joseph Kabila, qui a remporté les élections présidentielles de 2006 et 2011, ne peut pas, en vertu de la Constitution, briguer un troisième mandat consécutif. (Aaron Ross,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant