Au moins neuf morts dans un attentat dans le nord du Mali

le
0

(Bilan actualisé, précisions) BAMAKO, 28 janvier (Reuters) - Un attentat suicide a fait au moins neuf morts dans la nuit de mardi à mercredi à Tabankort, dans le nord du Mali, a-t-on appris auprès de rebelles touaregs. D'après un membre du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), plusieurs kamikazes d'une milice pro-gouvernementale ont attaqué des positions des Touaregs dans la nuit. "Les kamikazes sont sortis de Tabankort hier soir et ont déclenché leurs explosifs lorsqu'ils ont atteint un bataillon du MNLA", a déclaré Mossa Ag Attaher, porte-parole du groupe touareg. Il a fait état de 12 tués mais d'autres sources avancent un bilan de neuf à treize morts. Selon ces sources, l'attaque contre le MNLA a été menée par des miliciens favorables au gouvernement de Bamako, parmi lesquels des membres du Mouvement arabe de l'Azawad (MAA). Située à une centaine de kilomètres au nord de Kidal, la localité de Tabankort est le théâtre d'affrontements réguliers entre les séparatistes touaregs et des miliciens pro-gouvernementaux. La semaine dernière, c'est dans ce secteur que des casques bleus néerlandais de la force de maintien de la paix des Nations unies au Mali (Minusma) ont mené une frappe aérienne contre des hommes du MNLA, faisant au moins sept morts. (voir ID:nL6N0V2488 ) (Emma Farge avec Tiemoko Diallo et Aziz El Yaakoubi; Henri-Pierre André et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant