Au moins neuf alpinistes tués dans une avalanche au Népal

le
0
AVALANCHE MEURTRIÈRE AU NÉPAL
AVALANCHE MEURTRIÈRE AU NÉPAL

KATMANDOU (Reuters) - Au moins neuf alpinistes, dont au moins un Allemand et un Espagnol, ont péri dimanche dans une avalanche au Mont Manaslu, le huitième plus haut sommet du monde, dans le nord-ouest du Népal et quatre autres sont toujours portés disparus, a-t-on appris auprès de la police.

Cinq alpinistes ont été retrouvés vivants et évacués par hélicoptère dans la capitale Katmandou, après l'avalanche qui s'est produite tôt dimanche matin, à près de 7.000 mètres d'altitude.

Des responsables népalais ont confirmé que des alpinistes du Népal, d'Allemagne et d'Espagne figuraient parmi les morts et que quatre autres étaient portés disparus.

A Paris, le ministère des Affaires étrangères a fait état de plusieurs blessés français, "au moins trois".

"Notre consul est sur place et fait tout son possible pour aider à l'identification des victimes et apporter de l'assistance à ceux qui ne sont que blessés (...) Je peux vous confirmer qu'il y a des Français parmi les blessés, au moins trois", a dit un porte-parole.

Un ancien président de l'Association d'alpinisme du Népal, Ang Tshering Sherpa, a déclaré pour sa part que la plupart des alpinistes décédés étaient français et que les autres étaient originaires d'Italie, d'Allemagne et d'Espagne.

La chaîne de télévision BFM TV a fait état de quatre Français parmi les morts, citant un alpiniste.

"UN GRAND BRUIT"

Le corps d'un alpiniste allemand et celui d'un guide népalais ont été retrouvés sur le Mont Manaslu, haut de 8.163 mètres et situé à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Katmandou, a indiqué l'inspecteur de police Basant Mishra.

Sept autres corps, dont celui d'un Espagnol, ont été retrouvés et au moins cinq personnes blessées ont été secourues par hélicoptère et transportées à Katmandou, a-t-il ajouté.

Selon des sources au sein du ministère de l'Intérieur espagnol, l'un des alpinistes décédés était espagnol.

L'alpiniste allemand Andreas Reitero, 26 ans, a déclaré qu'il dormait dans sa tente lorsque l'avalanche s'est déclenchée à environ 04H00 locales (23H15 GMT samedi).

"Ca a fait un grand bruit. J'ai eu peur", a déclaré Reitero à Reuters à l'hôpital de Katmandou, après avoir été secouru par hélicoptère.

"J'étais si perdu que je ne peux pas dire à quelle distance j'ai été emporté ni combien on était dans le campement au moment de l'avalanche. J'ai eu de la chance, je n'ai pas été emporté tellement loin et je n'ai pas été enterré sous la neige", a-t-il ajouté.

Il faisait partie d'un groupe de 13 alpinistes -onze Allemands et deux Autrichiens. Un Allemand du groupe est décédé, a-t-il dit.

Le dernier accident majeur impliquant des alpinistes s'est produit en 1995 dans la région du mont Everest. Quarante-deux alpinistes, dont 17 étrangers, avaient alors trouvé la mort.

Gopal Sharma avec Lionel Laurent à Paris et Emma Pinedo à Madrid; Marine Pennetier, Guy Kerivel et Hélène Duvigneau pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant