« Au moins il n'y aura pas d'enflammade »

le
0
« Au moins il n'y aura pas d'enflammade »
« Au moins il n'y aura pas d'enflammade »

Jocelyn Gourvennec était très content de la victoire de Bordeaux pour sa première au Matmut-Atlantique, samedi face à Saint-Etienne (3-2). L'entraîneur des Girondins veut maintenant trouver le bon équilibre entre vouloir jouer au ballon et être solide défensivement.

Est-ce que ce que vous avez vu aujourd’hui (samedi) vous a plu ? Oui évidemment. Les joueurs ont fait le match que j’attendais d’eux avec de la cohésion collective même s’il y a eu des erreurs et qu’on est en retard sur le premier but. Le deuxième élément qu’on souhait c’était mettre de l’envie. Je voulais qu’ils soient dans l’envie quitte à rater des choses. On en a raté, certes, mais on a marqué trois buts ! Alors avec des imperfections bien sûr, mais sur un premier match c’est inévitable de passer par là, c’est difficile de tout maîtriser.   Vous commencez par une victoire, c’est de bon augure pour vos débuts... Contrat rempli oui. Après, de voir qu’on menait 3-0 et que ça termine à 3-2, c’est un rappel... Cela aurait même pu finir a 3-3. Au moins il n'y’aura pas d’enflammade. Et puis gagner un premier match devant notre public qui a été exceptionnel du début à la fin, c’est bien. Le tifo était magnifique, c’était une bonne journée... Sur un plan personnel, comment avez vécu votre première au Matmut ? J’ai trouvé l’avant-match passionnant, il y avait beaucoup de monde. Il y a eu une osmose entre le public et l’équipe. On a des joueurs dynamiques, alors c’est vrai qu’on a perdu des joueurs athlétiques comme Lamine ou Cheick, mais on a gagné en dynamisme et en qualité technique. Maintenant il faut trouver le bon équilibre entre le fait de vouloir jouer au ballon et être solide.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant