Au moins douze morts dans des combats en Centrafrique

le
0
    BANGUI, 5 juillet (Reuters) - Au moins douze personnes sont 
mortes dans des combats entre des factions appartenant à un 
ancien groupe rebelle à Bambari, au nord-est de Bangui, la 
capitale de la République centrafricaine, a-t-on appris mardi de 
sources médicales et auprès des autorités locales. 
    Les affrontements ont commencé lundi après le meurtre d'un 
hommes d'affaires. Selon le maire de Bambari, Abel Matchipata, 
des membres de l'Union pour la paix en Centrafrique, ancienne 
composante de la milice majoritairement musulmane Seleka, 
étaient impliqués dans le meurtre. 
    Le maire a ajouté que 15 à 20 personnes ont été tuées, avant 
que des soldats mauritaniens et burundais de la Minusca, la 
mission de l'Onu, ne rétablissent l'ordre. 
    "Nous avons reçu 14 blessés, six dans un état grave, et ils 
ont été transportés à l'hôpital de Bangui ce matin. D'après nos 
informations, il y avait autant de blessés sur les lieux des 
affrontements", a dit à Reuters le directeur de l'hôpital de 
Bambari. 
    Un membre de la Croix rouge local a affirmé que 20 personnes 
sont mortes. 
 
 (Crispin Dembassa-Kette, Laura Martin pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant