Au moins 48 morts dans un attentat contre une école du Nigeria

le
1

(Bilan actualisé) DAMATURU, Nigeria, 10 novembre (Reuters) - Un attentat à la bombe a fait au moins 48 morts, essentiellement des élèves, et près de 80 blessés lundi matin dans une école secondaire du nord-est du Nigeria, a-t-on appris de source médicale. La bombe a explosé pendant l'appel matinal dans une école de Potiskum, une ville de l'Etat de Yobe déjà ensanglantée par un attentat suicide la semaine dernière qui a fait une trentaine de morts parmi les participants d'une procession religieuse chiite. L'attaque n'a pas encore été revendiquée, mais l'Etat de Yobe est en plein coeur de l'insurrection des islamistes armés de Boko Haram. Le groupe, dont le nom signifie en langue haoussa que l'éducation occidentale est un péché, a fait du système scolaire une des cibles privilégiées de ses actions armées. Mariam Ibrahim, une enseignante de l'Ecole secondaire gouvernementale des sciences (GSS) de Potiskum, a dit à Reuters que la bombe avait explosé alors qu'elle arrivait dans l'établissement, au moment où les élèves se rassemblaient. Dans un premier temps, un enseignant avait fait état d'un bilan d'au moins vingt morts. A l'hôpital général de Potiskum, une infirmière a dit avoir recensé 48 morts et 79 blessés. "J'ai compté les corps, pour l'essentiel des écoliers et quelques professeurs", a-t-elle dit. D'après un enseignant qui a survécu à l'attaque, un homme déguisé en collégien s'est fait exploser au milieu de l'assemblée. (Joe Hemba et Lanre Ola; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 le lundi 10 nov 2014 à 12:00

    Et ce, dans l'indifférence la plus totale de la part des gouvernements.