Au moins 37 morts dans des attentats suicide à Beyrouth

le
0

(Bilan actualisé, précisions) BEYROUTH, 12 novembre (Reuters) - Un double attentat suicide a fait au moins 37 morts et des dizaines de blessés jeudi dans un quartier de la banlieue sud de Beyrouth, fief du Hezbollah, a annoncé le ministre libanais de l'Intérieur, Nouhad Machnouk. Les explosions ont retenti presque simultanément devant un centre communautaire chiite et une boulangerie dans le quartier commercial et résidentiel de Bourj el Barajneh, ont indiqué des sources sécuritaires. Le Hezbollah est engagé dans le conflit syrien aux côtés des forces du président Bachar al Assad. Les quartiers de Beyrouth-Sud ont été le théâtre de plusieurs attentats revendiqués par des mouvements extrémistes sunnites ces dernières années, mais avaient été épargnés par de telles attaques depuis un an. Des médecins d'un hôpital voisin, géré par le Hezbollah, se sont précipités sur les lieux pour venir en aide aux nombreuses victimes. Selon le ministre de l'Intérieur, un troisième kamikaze a été tué par une des deux explosions. Le Hezbollah, dont l'engagement dans le conflit syrien est loin de faire l'unanimité au Liban, se targuait jusqu'à présent de pouvoir garantir la sécurité de ses partisans dans les régions qu'il contrôle. L'accès aux quartiers chiites de la banlieue sud de Beyrouth est doublement contrôlé par des barrages de l'armée libanaise et des miliciens du "parti de Dieu". (Mariam Karouny et Laila Bassam; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant