Au moins 30 managers de VW impliqués dans la fraude-presse

le
0

(Actualisé avec précisions, prise de parole de M. Müller jeudi) FRANCFORT/HAMBOURG, 14 octobre (Reuters) - Au moins 30 managers du groupe Volkswagen VOWG_p.DE sont impliqués dans le scandale de la fraude aux tests anti-pollution, rapporte mercredi le magazine der Spiegel en citant les enquêtes internes et externes en cours. Michael Horn, le patron des opérations de VW aux Etats-Unis, a accusé la semaine dernière "quelques ingénieurs informatiques" d'avoir mis au point le logiciel qui permettait de fausser les tests d'émissions polluantes des moteurs diesels, en ajoutant qu'il ne s'agissait pas d'une décision de l'entreprise. Volkswagen n'a pas souhaité s'exprimer sur l'article du Spiegel. Der Spiegel, citant les conclusions d'enquêtes du cabinet d'avocats Jones Day et de Volkswagen, précise que les managers impliqués seront suspendus. Le cercle des personnes informées de la fraude ou mises en cause pourrait encore s'élargir, ajoute l'hebdomadaire en citant une source proche des enquêtes. Le nouveau président du directoire du groupe allemand, Matthias Müller, doit s'exprimer jeudi devant le top management pour faire le point sur les enquêtes et la stratégie à adopter. (Georgina Prodhan et Jan Schwartz, Véronique Tison pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant