Au moins 27 morts à N'Djamena, le gouvernement accuse Boko Haram

le , mis à jour à 15:07
0

N'DJAMENA, 15 juin (Reuters) - Une série d'attentats a fait au moins 27 morts, dont quatre membres présumés de Boko Haram, lundi à N'Djamena, a annoncé Hassan Sylla Bakari, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement tchadien. Le mouvement islamiste nigérian a commis une erreur en s'en prenant au Tchad et sera neutralisé, a-t-il ajouté sur l'antenne de la télévision nationale. Le Tchad participe à l'offensive lancée contre Boko Haram au Nigeria et se trouve en première ligne de la lutte contre les islamistes de la bande sahélienne. La France y a établi le quartier général de son opération Barkhane. (Daniel Flynn et Emma Farge, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant