Au moins 25 morts dans des affrontements en Centrafrique

le
0
    BANGUI, 29 octobre (Reuters) - Des affrontements entre 
groupes armés ces derniers jours en République centrafricaine 
ont fait 25 morts, dont six gendarmes pris dans une embuscade, 
annonce samedi la Mission de l'Onu dans le pays (Minusca). 
    "Six gendarmes et quatre civils auraient perdu la vie 
vendredi matin, lors d'une embuscade sur l'axe Bambari-Grimari 
(ndlr, deux villes situées au nord-est de la capitale, Bangui). 
La veille, des affrontements entre éléments anti-Balaka et 
ex-Séléka avaient causé 15 morts et un certain nombre de blessés 
à Mbriki et Belima, dans les environs de Bambari", écrit la 
mission onusienne dans un communiqué. 
    La République centrafricaine a sombré dans le chaos en mars 
2013 lorsque les rebelles musulmans de la Séléka ont pris le 
pouvoir. Leurs exactions ont entraîné des représailles des 
milices chrétiennes "anti-Balaka". 
    La spirale des exactions et des représailles a déplacé un 
cinquième de la population tandis que l'armée française et les 
casques bleus de l'Onu intervenaient pour tenter de stopper les 
effusions de sang. 
    Des élections ont permis de rétablir un ordre 
constitutionnel mais le pays connaît encore des accès de 
violences alors que l'opération française Sangaris, déclenchée 
en décembre 2013, prend officiellement fin ce lundi. 
    Dans son communiqué, la Minusca "appelle les groupes armés à 
mettre fin au cycle d'attaques et représailles et à répondre à 
l'appel au dialogue préconisé par le chef de l'Etat", 
Faustin-Archange Touadéra, élu en février dernier.   
 
 (Matthew Mpoke Bigg; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant