Au moins 22 morts dans des violences ethniques en Algérie

le , mis à jour à 04:37
0

ALGER, 9 juillet (Reuters) - Des affrontements entre Arabes et Berbères ont fait au moins 22 morts et une trentaine de blessés en début de semaine à Ghardaïa, à 600 km au sud d'Alger, a-t-on appris mercredi de sources médicales et dans la presse publique. Les heurts, qui ont éclaté ce week-end, se sont intensifiés lundi et mardi soir. Les deux communautés s'étaient déjà affrontées en 2013. Des immeubles abritant des entreprises et des logements ont été détruits par le feu. Des forces supplémentaires ont été envoyées sur place pour assurer le maintien de l'ordre . "La plupart des victimes sont mortes après avoir été frappées à la tête par des projectiles", a déclaré un responsable local sous le sceau de l'anonymat en précisant que les chefs tribaux avaient entrepris une médiation. Quinze personnes sont mortes de leurs blessures mardi soir et quatre mercredi, a-t-on indiqué à Reuters de source médicale. Trois sont décédées lundi. Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a présidé une réunion d'urgence mercredi, selon les médias d'Etat, tandis que quelque 70 Berbères manifestaient à Alger pour demander aux autorités de prendre des mesures d'urgence pour mettre fin aux affrontements. (Hamid Ould Ahmed; Jean-Philippe Lefief et Daielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant