Au moins 16 morts dans les raids de la coalition au Yémen

le , mis à jour à 17:08
0

(Bilan actualisé) SANAA, 3 juillet (Reuters) - Au moins 16 personnes ont péri vendredi dans des raids menés au Yémen par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite, rapportent des habitants et des sources au sein des milices houthies. Plusieurs objectifs ont été pilonnés à Sanaa, la capitale, faisant six morts, dont une femme et un enfant, selon les rebelles chiites. Six autres personnes ont été blessées dans l'attaque aérienne, qui a visé le quartier d'Al Djaraf. L'agence de presse Saba, contrôlée par les miliciens chiites, a pour sa part annoncé la mort de dix personnes dans un raid sur un bâtiment de Baït al Faqih, dans la province de Hodeïda (sud-ouest). Les avions ont également bombardé la montagne de Fadj Attan, qui domine Sanaa et abrite une base militaire et un dépôt d'armes qui ont été fréquemment visés par des raids en trois mois de conflit. Par ailleurs, un drone a attaqué une caserne de l'armée tenue par Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) près de Moukalla dans le sud-est du Yémen, tuant quatre militants présumés, selon des témoins. ID:nL8N0ZJ1BN La coalition sous conduite saoudienne bombarde les miliciens chiites, appuyés par l'Iran, et les unités militaires fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, depuis la fin mars, afin de rétablir au pouvoir le président Abd-Rabbou Mansour Hadi, qui s'est exilé en février en Arabie saoudite. (Mohamed Ghobari; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant