Au moins 13 morts dans une fusillade sur un campus de l'Oregon

le , mis à jour à 22:51
0

(Précisions, bilan, mort du tireur) par Eric M. Johnson SEATTLE, 1er octobre (Reuters) - Un homme armé a fait 13 morts et une vingtaine de blessés jeudi matin sur le campus d'une université de l'Oregon avant d'être abattu par les forces de l'ordre, a déclaré l'Attorney General (ministre de la Justice) de l'Oregon, Ellen Rosenbaum, à la station locale de NBC. D'après CNN, l'auteur de la fusillade sur le campus de l'Umpqua Community College approchait de la trentaine d'années. La chaîne américaine et le quotidien Portland Oregonian, citant des responsables locaux des forces de l'ordre, avaient auparavant indiqué que le tireur présumé avait été arrêté et placé en garde à vue. L'Umpqua Community College est situé à Roseburg, une petite ville de 20.000 habitants située à 300 km environ au sud de Portland, qui ne compte qu'un seul hôpital. De nombreuses ambulances ont été envoyées sur les lieux. La brigade locale des pompiers dit avoir transporté de "nombreuses victimes". "A notre arrivée, nous avons trouvé de nombreux patients dans plusieurs salles de classe. La police était sur place et le tireur neutralisé", a déclaré sur CNN le chef des pompiers du comté de Douglas, Ray Shoufler. Il a ajouté que deux blessés avaient succombé durant leur transport vers l'hôpital. Sur son site internet, le Portland Oregonian indique pour sa pat qu'au moins six blessés sont dans un état critique. L'alerte a été donnée à 10h38 (17h38 GMT), a-t-on appris auprès des services du shériff du comté de Douglas. L'Umpqua Community College compte au total plus de 13.000 étudiants inscrits, la plupart en formation professionnelle. Quelque 3.000 étudiants suivent en revanche un cursus à templs plein. La plus grave tuerie survenue sur un campus universitaire américain remonte à avril 2007, lorsqu'un étudiant sud-coréen avait fait 32 morts et 25 blessés à l'université de Virginia Tech, à Blacksburg, en Virginie, avant de se suicider. Cette nouvelle fusillade, moins de quatre mois après la mort de neuf paroissiens assassinés par un suprémaciste blanc dans une église de la communauté noire à Charleston, en Caroline du Sud, devrait alimenter le débat sur le contrôle des armes à feu. Barack Obama a tenté, après la tuerie dans une école élémentaire du Connecticut (26 morts dont 20 enfants en décembre 2012, un des pires jours de sa présidence, a-t-il confié), de réformer la législation fédérale, avec davantage de vérification des antécédents d'acheteurs d'armes. Le texte a été repoussé par le Sénat. LIEN Pour une CHRONOLOGIE des fusillades les plus meurtrières aux Etats-Unis: ID:nL5N1214IP PLAN, en anglais, du campus: http://reut.rs/1VqFpEd (avec Sharon Bernstein à Sacramento et Timothy Ahmann à Washington; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant