Au moins 1.350 euros pour un logement mois énergivore

le
5
auremar/shutterstock.com
auremar/shutterstock.com

() - Depuis jeudi 19 septembre, les ménages qui souhaitent réaliser des travaux d'économie d'énergie peuvent s'adresser à l'un des 450 Points rénovation info service désormais opérationnels. Et bénéficier de primes de 1.350 euros et 3.000 euros.

La mesure 18 sur les 20 annoncées par le Président de la République dans le cadre du plan d'investissement pour le logement (PIL) du 21 mars dernier est entrée en action jeudi 19 septembre. Cette dernière dédiée au financement de travaux de la rénovation énergétique des logements passe par le versement d'une prime de 1.350 euros pour réaliser des travaux d'amélioration chez soi.

Un bouquet de travaux obligatoire

Mais efficacité énergétique oblige, cette prime ne finance pas n'importe quels aménagements intérieurs. Il s'agit de réaliser un bouquet de travaux, soit au moins deux opérations sur une liste de six dédiés à l'économie d'énergie. Une doit au moins concerner l'amélioration de l'isolation des murs toitures, et fenêtres, et l'autre, l'installation d'équipements de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire économes en énergie. En outre pour bénéficier de cette prime, il faut s'adresser à des entreprises du bâtiment qui détiennent la mention Reconnu Grenelle Environnement (RGE).

Jusqu'à 3.000? pour les plus modestes

En outre, tout le monde ne peut pas avoir accès à cette prime de 1350 euros. Elle se destine aux propriétaires qui décident de réaliser des travaux d'économie d'énergie dans leur résidence principale dont la construction a été achevée depuis au moins deux ans. Accessible selon des conditions de ressources, le plafond est de 25.000 euros nets par an pour une personne seule, 35.000 euros par couple et 50.000 euros pour un couple avec deux enfants. Elle est majorée à 3.000 euros pour les couples les plus modestes dont le revenu est inférieur à 26.000 euros. Pour les couples franciliens, ce plafond a été élevé à 35.000 euros.

Un guichet unique pour des conseils dédiés

Pour savoir si l'on peut prétendre à cette prime, il faut s'adresser aux guichets uniques d'information répartis sur tout le territoire, ouverts depuis le 19 septembre. Ces 450 Points rénovation info service sont animés par des conseillers qui vont pouvoir informer sur le choix de l'isolation, de l'artisan, et le montage financier du dossier. Un passage important car la prime rénovation énergétique ne sera versée qu'au moment du paiement des factures, une fois les opérations d'amélioration de la performance énergétique réalisées.

Une prime à cumuler

En outre, si cette prime ne pourra être demandée qu'une fois, elle est cumulable avec d'autres aides : le crédit d'impôt pour dépenses en faveur du développement durable (CIDD) et l'éco-prêt à taux zéro. Et les foyers les plus modestes éligibles à la prime de 3.000 euros pourront aussi la cumuler avec la subvention de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) qui peut désormais couvrir jusqu'à 50% du montant total des travaux contre 35% auparavant. Ce vaste plan d'incitation aux travaux d'économie d'énergie lancé sous le slogan, "J'éco-rénove, j'économise" devrait permettre de réaliser 500.000 rénovations énergétiques de logements d'ici 2017 contre environ 150.000 en 2012.

Pour prendre rendez-vous dans un des 450 Points rénovation info service : renovation-info-service.gouv.fr, tél. : 0 810 140 240

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chiche21 le dimanche 22 sept 2013 à 16:43

    Puisque l'état ruine les proprios avec leurs taxes, je vois mal ceux-ci investir dans un appartement qui serait saccagé par des locs envieux et par l'état qui te pompe 10% du prix de l'appart chaque année. C'est à vous dégoûter d'être proprios !

  • supersum le vendredi 20 sept 2013 à 11:48

    Pas un seul centime, mer*de au diagnostic et mer*de aux verts taxeyrs

  • gnapi le vendredi 20 sept 2013 à 11:18

    Super. Un couple modeste pour les écolos gagnant 26300 EUR/an (au passage contribuable donc aisée pour Bercy) va dépenser 3 ou 4 milles EUR de fenêtres et 2000 de chauffe-eau (+isolation) pour toucher 3000 ... l'année d'après. Je ne crois pas que cela va vraiment marcher.Donc c'est bien : on fait un truc qui finalement ne coutera pas trop cher.

  • jbany le vendredi 20 sept 2013 à 09:33

    Une baisse de la TVA sur les bonnets et les chaussettes de laine?

  • jean.coq le jeudi 19 sept 2013 à 20:31

    Au lieu de se promener "à poil" dans sa maison on peut faire de sérieuses économies d'énergie en se couvrant un peu plus et sans pour autant vivre inconfortablement. Mais hélas là il n'y a pas de prime.