Au Mali, le résultat de la présidentielle se fait attendre

le
0
Les nombreux ratés du scrutin pourraient déboucher sur de longues contestations.

Sous une pluie battante, l'attente se prolonge au Mali. Prévue jeudi après-midi, l'annonce des résultats de l'élection présidentielle de dimanche a finalement été reportée à vendredi, la date butoir. «Il vaut mieux bien faire les choses et être sûr que de se précipiter», se justifiait-on à la présidence malienne.

Au fil des heures, les états-majors des candidats et leurs partisans s'agacent. La curieuse déclaration de Moussa Sinko Coulibaly, le ministre de l'Administration, en charge du dépouillement du scrutin, n'a pas arrangé les choses. Mardi, il avait fait état «d'une forte avance pour l'un des candidats, Ibrahim Boubacar Keita», évoquant des «écarts importants» pouvant conduire «à une élection dès le premier tour».

Ce communiqué, qualifié «d'extrêmement maladroit», tant par les hommes politiques maliens que par les diplomates, a fait monter les tensions. Soumaïla ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant