Au Louvre, les vols à la tire ont reculé de 75 % depuis la grève d'avril

le
0
Les pickpockets se sont tournés vers d'autres quartiers de la capitale. La préfecture de police de Paris annoncera vendredi un plan d'action pour la sécurité des touristes.

Ils n'ont certes pas disparu de la capitale, loin s'en faut. Mais, aux dires du préfet de police Bernard Boucault, les pickpockets n'ont plus comme terrain de jeu préféré le Louvre. Les policiers qui patrouillent désormais en uniforme sous la pyramide les ont-ils dissuadés? Il faut croire que oui. Le 10 avril dernier, excédés de voir affluer toujours plus nombreux ces détrousseurs de touristes, les personnels du célèbre musée avaient exercé leur droit de retrait, paralysant le site toute une journée. À la suite de ce mouvement, un dispositif policier renforcé avait été mis en place.

Presque deux mois plus tard, l'heure est au premier bilan. Résultat visiblement satisfaisant. «Le nombre de plaintes a chuté de 75 %, s'est félicité le préfet de police, lors d'un déplacement au Louvre jeu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant