Au Lavandou, le burkini reste banni

le , mis à jour à 08:21
2
Au Lavandou, le burkini reste banni
Au Lavandou, le burkini reste banni

Sur les plages du Var, des policiers municipaux patrouillent en ce dernier week-end avant la rentrée scolaire, et les surveillants de plage ont été invités à être « très vigilants ». Ici, les arrêtés antiburkini sont maintenus malgré l'invalidation par le Conseil d'Etat vendredi de l'arrêté pris à Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes).

 

Gil Bernardi, maire du Lavandou (Var), a été l'un des premiers à prendre des dispositions vis-à-vis « des vêtements non conformes à la laïcité et à l'hygiène ». « Au Lavandou, il n'y a pas de burkini sur les plages et nous y veillons. La plage est un lieu de détente, pas un espace d'affrontement idéologique ou religieux. Une grande tenue noire n'a pas sa place sur le sable ou dans l'eau. Cela peut être interprété comme une provocation », estime-t-il. A la tête du syndicat des communes du littoral varois, il se fait le porte-voix des maires du secteur : « A chaque commune d'apprécier la situation, mais nous, au Lavandou, nous maintenons notre arrêté jusqu'au 30 septembre. »

 

Effectivement, l'arrêté est affiché près du poste de secours de la plage principale. Sur place, hier après-midi, aucun burkini à l'horizon et les vacanciers savourent leurs derniers jours de farniente.

 

« Etre torse nu en dehors des plages est interdit ? Eh bien, j'estime que ne pas être en maillot comme tout le monde sur le sable, c'est ne pas jouer le jeu de la République ! Sans ces arrêtés antiburkini, on risquait l'escalade », martèle Christian, qui vient de Savoie.

 

« Nous, ça ne nous dérange pas du moment que le calme et la sécurité sont assurés quand on se baigne », relativisent Laurie et Damien, venus en famille de Valence pour un séjour à La Londe-les-Maures. Ici aussi le burkini est interdit. Une compétition sportive sur le sable perturbée par une famille dont la mère s'est baignée à proximité en burkini a poussé la municipalité à prendre un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 il y a 3 mois

    Les contrats d'armements juteux de plusieurs milliards à des pays sur armés en trafiquants et ,il faut bien une réserve de bulletins de votes pour 2017 ...........................Ce n'est pas compliquer à comprendre leur mépris ...

  • M3039634 il y a 3 mois

    Merci aux Maires de résister aux provocations communautaristes !